Habitat 3.0 : Les seniors, la santé et la domotique

Les objets de santé connectée ainsi que les applications domotiques permettent aujourd’hui d’assurer le maintien à domicile des seniors. Dans un contexte de vieillissement démographique, ces technologies permettraient pourtant d’améliorer considérablement la qualité de vie des personnes âgées. Coup d’œil sur l’impact de la domotique en santé.

Qu’est-ce que la domotique ?

La « domotique » est définie par Larousse comme étant l’ensemble des nouvelles technologies visant à intégrer à l’habitat tous les automatismes en matière de sécurité, confort, gestion de l’énergie, communication, etc.

Ce sont des technologies électroniques, informatiques et de télécommunications qui permettent d’automatiser les tâches du quotidien (comme fermer ses volets), de contrôler les objets électroménagers à distance, de gérer votre consommation d’énergie (éteindre les lumières, baisser le chauffage) ou encore d’assurer votre sécurité (alarme).

La gestion de ces objets se fait de manière « communicante », c’est là tout l’intérêt des installations domotiques. Les équipements intégrés au foyer créent des informations interprétables puis interagissent entre elles, c’est le « machine-to-machine ». Vous pouvez ensuite utiliser ces données depuis internet ou votre smartphone à distance.

Apparue il y a une trentaine d’années, la domotique n’a pourtant pas rencontré immédiatement le succès tant attendu. Son approche du confort a souvent été confondue avec celle du luxe, principalement faute des prix exorbitants pratiqués à ses débuts. L’industrie domotique est restée très en retrait avant la popularisation des smartphones.

Pourtant, les prévisions concernant la vente d’objets connectés pour la maison sont optimistes. Même si les différents bureaux d’études ont du mal à s’accorder sur les chiffres, on prédit une croissance entre 20 et 38%. Cela représente un marché entre 450 millions et 1 milliard d’Euros.

enjeux-seniors.fr - Le marché de la domotique en France - Blog Calendovia
Source image : « La Domotique en plein essor », Enjeux Seniors

Quels sont les avantages de la domotique pour la santé ?

Le vieillissement de la population et les problématiques de prise en charge du handicap à domicile soulèvent un enjeu de santé publique, à savoir le maintien à domicile des personnes en situation de dépendance. Le développement des technologies domestiques permet donc non seulement plus de confort, de sécurité et d’économie mais elle compense également la surveillance des personnes fragilisées.

La technologie domotique est en effet considérée comme une solution attractive pour les projets d’aménagement de domiciles accueillant des personnes en situation de handicap, ou seniors présentant des troubles moteurs ou cognitifs. C’est dans cette optique que la domotique peut jouer un rôle important dans l’amélioration de la qualité de vie.

Par ailleurs, la législation française tend de plus en plus à favoriser, voire suggérer, l’utilisation de cette technologie. Plusieurs lois illustrent la nécessité de l’intégration des solutions domotiques dans le secteur médico-social :

Dès lors, la domotique s’inscrit dans un cadre plus grand en incluant l’inclusion sociale pour tous. En prenant en considération la compensation des situations de handicap ou de dépendance, elle devient l’élément central de l’amélioration de la qualité de vie et soutien du maintien à domicile.

Quels bénéfices apporte la domotique au service des seniors ?

Il faut le dire, toutes ces innovations technologiques laissent un éventail de possibilités gigantesque. Des piluliers électroniques, à la téléassistance, en passant par les bracelets connectés… Les personnes en perte d’autonomie retrouvent un peu d’indépendance et de qualité de vie – et surtout cela rassure leurs proches ! 60% des français seraient favorables aux technologies telles que les bracelets connectés pour prévenir un proche en cas de problème1.

En France, l’espérance de vie est de 84 ans pour les femmes et 77 ans pour les hommes. Si l’on se projette jusqu’en 2050, cela signifie que l’on ne comptera pas moins de 80 000 centenaires2 ! Cet accroissement inexorable est l’occasion de parier sur la gérontotechnologie qui consiste à créer des environnements technologiques au service de la santé, de la mobilité, de la communication et des loisirs des personnes âgées.

Les principaux objectifs de l’habitat connecté pour les seniors sont : le confort, la sécurité… et la santé ! Les principales applications sont destinées à assurer le maintien à domicile en aidant les seniors à garder leur indépendance dans les gestes du quotidien.

Pixabay - Blog Calendovia
Selon une étude Hager/Hasika, pour 92% des français les technologies domotiques permettent de rassurer et soulager proches et aidants. Source image : Pixabay

Comment la domotique est-elle utile aux seniors ?

Prévenir les accidents domestiques

La sécurité est l’un des objectifs phares de la domotique. Grâce à ses détecteurs de mouvement, l’habitat connecté peut désormais avertir le(s) habitant(s) de la maison en cas de risque d’incendie, d’inondation, de fuite de gaz… ou d’intrusion ! Certains dispositifs permettent même de filmer à distance et de contrôler les images depuis internet ou son smartphone.

Ces systèmes intelligents dotés de capteurs décryptent les mouvements humains (absence de mouvements par exemple). C’est ainsi que la domotique peut permettre de détecter, voire éviter les chutes grâce aux capteurs de mouvements, caméras ou signaux lumineux placés au sol. Lorsqu’une chute est détectée, une alerte est envoyée au SAMU, au médecin et/ou aux proches. En savoir plus sur les technologies de détection des chutes des seniors.

Accompagner dans le quotidien

Les personnes âgées ont souvent besoin d’être soulagées concernant certaines tâches ou certains gestes du quotidien. Les objets connectés, pilotés à distance, leur permettent alors d’ajuster la température, l’éclairage ou de verrouiller portes et volets sans avoir à se déplacer. Généralement, ces applications s’utilisent à l’aide d’une télécommande et sont personnalisables selon le profil santé et le niveau d’autonomie.

Communiquer plus facilement

La téléassistance est un lien précieux vers l’extérieur. Ainsi, des systèmes tels que Assytel ou Senioralerte permettent aux personnes en situation de dépendance de contacter un proche ou les secours en cas de besoin. Il suffit de d’appuyer sur un médaillon ou bracelet pour signifier le danger, aussitôt une hôtesse entre en contact avec la personne pour la rassurer et prévenir un médecin si urgence.

Jouer l’auxiliaire de vie

  • 1 patient sur 2 oublie de prendre ses médicaments1 ;
  • 36% ne respectent pas la durée du traitement2 ;
  • La non-observance coûte chaque année 9 milliards d’Euros à la France2.

Faute à des traitements parfois lourds et à de nombreuses prescriptions, les personnes âgées ont parfois du mal à organiser la prise de médicaments. Des distributeurs de pilules, comme Hebdomedic, peuvent leur venir en aide. Lorsque vient l’heure de prendre un traitement, le pilulier enclenche une alarme (visuelle ou sonore). Il se verrouille ensuite automatiquement pour éviter une prise excessive.

L’avenir de la domotique pour les seniors ?

Statistiques sur le maintien à domicile des seniors grâce à la domotique - Orange Healthcare - Blog Calendovia
Source image : Orange Helthcare sur Twitter.

 

Toutes ces technologies n’ont qu’un seul but : favoriser le maintien à domicile de nombreux seniors. Un enjeu à la fois économique mais aussi éthique, lorsqu’on sait que 90% des seniors préfèrent adapter leur logement plutôt qu’intégrer une maison de retraite3.

De nombreux projets émergent en France :

  • GERHOME (du CTSB et du CHU de Nice) pour sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées grâce à l’anticipation des accidents domestiques ou problèmes de santé ;
  • Geri@TIC (porté par divers acteurs alsaciens dont MEDeTIC et CNR-Santé) pour la création d’unités de vie sécurisées pour les seniors grâce à la domotique et à la télémédecine.
  • LENA : Logement Evolutif pour une Nouvelle Autonomie (initié par le CENTICH et Clair Soleil Saumur avec Schneider Electric), un programme de logement transitoire des personnes âgées suite à un séjour à l’hôpital.

Quand on sait que seulement 6% du parc de logements est adapté aux plus de 65 ans et que les projets de loi s’orientent vers l’adaptation de la société au vieillissement, le marché de la domotique a de larges perspectives concernant la santé.

D’ailleurs, pas moins de 62% des propriétaires pensent à aménager prochainement leurs logements grâce à la domotique d’ici à 5 ans.

Pixabay - Blog Calendovia 2
Selon une étude Hager/Hasika, 57% des français envisagent d’acquérir un objet connecté dans le domaine de la dépendance.
Source image : Pixabay

Sources :

  • La domotique au service des personnes âgées, eSanté.Gouv.fr
  • Une facture de 9 milliards d’euros pour la non-observance des traitements, Mutualistes.com
  • Les seniors plébiscitent le maintien à domicile, LeFigaro.fr
  • La domotique au service des personnes âgées, SantéMédecine.net
  • [Infographie] – Comment un logement connecté peut-il améliorer la qualité de vie des seniors ?, Blog.Hasika.com
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook10Tweet about this on TwitterShare on Google+1Share on LinkedIn15Email this to someone

Commentaires 1

  • A côté de progrès technologiques spectaculaires, d’autres innovations téléphoniques concernent l’ergonomie des téléphones fixes classiques ou encore des fonctions particulières qui leur sont parfois ajoutées.Certains téléphones fixes, sont équipés d’un retour vocal permettant de composer sans risque d’erreur le numéro souhaité : chaque chiffre composé est énoncé en retour à haute voix. En savoir plus sur les téléphones pour sénior:http://telephone-senior.confort-domicile.com/
Back to top