M-santé : ces applications qui font fureur

Perdre du poids, se remettre au sport, surveiller son taux de glycémie ou son rythme cardiaque… Les applications à télécharger sur nos smartphones veillent aujourd’hui sur notre santé. Mais selon une étude récente, cette profusion d’applications n’est pas pour autant synonyme de fiabilité. Comment savoir si votre application santé contribue réellement à votre bien-être ? Quels sont les critères à respecter ? Décryptage pour utiliser vos applications santé en toute confiance.

M-santé, un nouvel Eldorado au bout des doigts

Santé, forme, bien-être… Voici des préoccupations qui deviennent primordiales alors que nos rythmes de vie sont de plus en plus perturbés. Il faut dire que les médias savent y mettre les formes : reportages dissuasifs sur la malbouffe, études inquiétantes sur la progression de l’obésité et du cancer… Le consommateur a perdu tout repère et est en constante recherche d’informations santé fiables.
Alors quoi de mieux que son smartphone pour booster sa motivation ? En France, plus de 800 applications mobiles dédiées à la santé sont disponibles, contre presque 100 000 dans le monde ! Une pléthore de choix, symbole d’une véritable révolution. Selon la Commission Européenne, d’ici 2017, un utilisateur de smartphone sur deux utilisera au moins une application santé. Soit une croissance de marché de plus 64% depuis 2014. Cela représente un chiffre d’affaire d’environ 5 280 Milliards d’euros rien que pour l’Europe1.

Quel rôle pour la m-santé dans la médecine de demain ?

Au-delà des bénéfices financiers, les applications de m-santé représentent également un vaste potentiel d’exploitation pour les médecins. En effet, les praticiens sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’utilisation des données générées grâce aux smartphones.

Big data et m-santé - Statistiques de la Commission Européenne
Source image : Commission Européenne

Pour qui et pourquoi ces données de m-santé sont-elles utiles ?

  • Pour le médecin avant tout, comme un carnet de santé en temps réel, il pourra ajuster son diagnostic et son traitement selon le style de vie et les antécédents du patient ;
  • Pour le patient ensuite qui pourra avoir un œil objectif sur sa santé (prise de poids, activité physique quotidienne, alimentation) et ne pas oublier de prendre son traitement et ses rendez-vous chez le médecin ;
  • Pour le grand public, il permettra d’avoir accès à des données de santé fiables et contrôlées et de s’informer ;
  • Mais aussi pour la recherche médicale.

M-santé encore controversée

Malgré ces avantages, les applications de m-santé n’obtiennent pas encore tous les suffrages. A commencer par l’Union Européenne qui laisse le sujet du big data encore sans support juridique. La gestion des données est un terrain vierge peu maîtrisé faute aux divergences de législation entre les différents pays de l’UE. Le premier pas serait un encadrement de la protection des données et la sécurisation des applications.

Autre problème, la confiance accordée par les utilisateurs est limitée. A savoir que :

  • 54% n’ont pas installé d’applications de m-santé sur leurs mobiles car ils sont effrayés par la quantité d’informations personnelles à partager2 ;
  • 45% des mobinautes ne savent pas comment leurs données sont utilisées car une grande majorité des applis de m-santé n’ont aucune CGU2 ;
  • 50% des applications mobiles ne délivrent aucune information sur l’utilisation des données demandées2 ;
  • Seulement 8% des médecins recommandent à leurs patients de télécharger une application m-santé2.

Enfin, le dernier point encore contesté est l’efficacité réelle de ces applications. Sachant qu’en France, le téléchargement d’applis santé représente :

    • 30,6% d’applis Fitness (majoritairement orientées vers la perte de poids)2 ;
    • 16,5% de références médicales (forums, conseils…)2 ;
    • 15,5% d’applis bien-être (Yoga, massages, beauté…)2 ;
    • 7,4% de calculateurs de calories et guide de nutrition2;
    • 6,6% d’applis de gestion médicale seulement2.

Beaucoup de sites de santé se sont réunis pour prouver que la plupart de ces applications sur smartphone n’avait bénéficié d’aucune étude ni support médical.

Le site Numerama.com par exemple, s’alarme sur le « pourcentage d’erreurs inadmissibles dans toutes les applications ». Il dénonce par exemple un décalage entre les résultats estimés sur le smartphone et les résultats réels des podomètres :

M-santé, choisir la bonne appli pour le bon profil

Dans ce cadre, la plupart des utilisateurs sont dans l’attente d’un encadrement de ces applications santé. Alors à qui se fier dans cette effervescence entre désir de bien-être et de protection de la vie privée ?
Aujourd’hui, des sites comme DmdPost et mHealth Quality évaluent la fiabilité des applis santé. Ces plateformes collaboratives, composées de médecins et de professionnels de la santé, font un tri entre les objets de santé connectés qui pourraient bénéficier d’une certification médicale ou non. DmdPost s’engage notamment à aider les mobinautes à choisir l’application santé via un système de notation sur 20 points.

Et si vous cherchez un autre gage de qualité, on vous invite à aller consulter les résultats des Trophées de la Santé Mobile 2016 qui se sont déroulés ce lundi 8 février à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris.

Notre sélection d’applis santé à télécharger

Diabphone, carnet d’auto surveillance du diabète

Disponible dans l’AppStore, Diabphone a pour but d’accompagner le patient diabétique dans le suivi de ses soins et dans la prise de son traitement. Simple à utiliser, il remporte la note de 18/20 sur le site DmdPost.
Son prix : 4,99€.

Ma grossesse Doctissimo : le guide grossesse 2.0

Carton plein pour cette appli santé qui a remporté le « Trophée 2014 de l’application mobile de santé destinée aux patients » et le « Grand Prix du Jury 2014 » dans la Catégorie « Santé au quotidien ». Ma grossesse Doctissimo est une application de santé complète : suivi, calendrier, annotations, informations… DmdPost spécifie « A télécharger… Les yeux fermés. ».
Disponible sur l’AppStore et pour Androïd, elle est totalement gratuite !

Strava : elle court, elle court, l’appli santé

Mention spéciale pour cette application de remise en forme qui apparaît dans de nombreux tops. Avec une ergonomie optimale, STRAVA est adapté à tous. Rythme cardiaque, vitesse et autres mesures sont enregistrées automatiquement. Selon votre profil, l’appli propose des challenges quotidiens, des chemins pour optimiser votre course et des défis entre amis. En plus, elle est gratuite !

Application Strava - Calendovia
Source image : STRAVA.com

M-santé : l’actualité des médias

Vous voulez en savoir plus sur le développement des outils de m-santé ? Nous vous conseillons de regarder la vidéo-reportage « On est plus des pigeons – Les applications santé, vraiment utiles ? », diffusée en janvier 2016 par France 4.

Quelques articles pour en savoir plus :

Sources :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook23Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn25Email this to someone

Back to top