Réseaux participatifs et médecine en ligne

L’entraide entre médecins ne date pas d’hier. Mais elle a pris une toute nouvelle forme avec l’avènement des réseaux sociaux. Des groupes facebook ou linkedin, aux hashtags twitter dédiés, les pratiques ne manquent pas pour rester connecté avec la communauté médicale.

Twitter et #DocTocToc

Lancé en juin 2012, ce mot-dièse a conquis les médecins. Le principe est simple : un twittos poste un #DocTocToc accompagné de son problème et éventuellement de photos.

La communauté est ainsi prévenue et chacun peut y aller de son diagnostic. Des généralistes, des psys, des pharmaciens, des dermatos, des gynécologues, autant de professions qui postent des radios, des coudes ou qui demandent des conseils à leurs confrères.

Les communications sont très rapides et permettent de trouver de nouvelles idées.

Non seulement c’est une pratique intéressante pour les médecins mais aussi pour les étudiants qui peuvent suivre des cas réels.

Des sites de partage de cas cliniques

Il existe aujourd’hui des réseaux sociaux ou applications créés spécifiquement pour les médecins.

Applications de partage

Medpics est une application de partage de photos médicales et de discussions entre soignants.

Elle met en contact des professionnels de santé qui peuvent partager leurs photos avec quelques explications sur le cas. Leurs confrères répondent à leurs interrogations et soumettent de nouvelles idées de diagnostic. Cela permet de développer les compétences médicales, mais aussi de pouvoir répondre à un problème rapidement. De plus, la base de données de cas cliniques permet au professionnel de trouver un cas qui se rapproche du sien.

Réseaux sociaux pour les professionnels de santé

Sur le même principe, le site MeltingDocs permet de mettre en relation et d’ouvrir la discussion entre professionnels de santé : les médecins peuvent retrouver leurs confrères, partager les cas cliniques.

Côté patient: des groupes de soutien en ligne

Sur les réseaux sociaux

Sur Facebook, des groupes de patients se mettent en place pour ouvrir la discussion, le débat autour de leur maladie ou tout simplement pour les aider à la gérer.
Sur Linkedin, des groupes comme le Forum Santé Publique Sanofi permettent aux experts en santé publique, aux représentants de patients, aux professionnels de santé et aux décideurs publics d’échanger sur des actions de santé publique.

Des sites dédiés, communauté de patients

Des sites dédiés ont également fleuri sur la toile : le site Carenity vous laisse choisir votre maladie afin d’avoir accès aux communautés de patients concernées par celle-ci. Ils s’entraident, se donnent des conseils, partagent leurs moments difficiles et sont parfois amenés à se rencontrer dans la vie réelle. Pour les patients se retrouvant face à une incompréhension de leurs proches, notamment lors de maladies chroniques, ces sites peuvent être un vrai refuge.

Sur des sites tels que Doctissimo et ses forums, il est aussi possible de trouver toute réponse à ses questions et de se lier avec des personnes touchées par la même pathologie.

Le « e-patient »

Avec ces moyens de partage sur Internet s’est développée la notion de « e-patient ». L’accès à l’information médicale s’est développé et il est facile de trouver des informations sur des médicaments, des nouvelles technologies.

En effet, grâce aux communautés en ligne, le patient peut s’impliquer au maximum dans son traitement. Sans devenir forcément un expert, il a la possibilité de découvrir de nombreuses options quant aux soins disponibles, de mieux comprendre les informations, de partager et d’obtenir du soutien auprès de groupes de patients en ligne.

Ils peuvent initier eux-mêmes des études cliniques et se faire entendre grâce à ces communautés. Dans le cadre des maladies chroniques, qui touchent de plus en plus de personnes, il s’agit d’un accompagnement important qui peut vraiment améliorer le confort de vie du patient, pas toujours bien compris par ses proches.

Conférence TedxO’Porto par Dave deBronkart, l’un des fondateurs de la notion d’e-patient

Sources :

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/08/24/pourquoi-la-photo-dune-cicatrice-de-cesarienne-fait-debat-sur-facebook/

http://www.ticsante.com/story.php?story=2546&mjeton=alWUytSXA2V-aE_ED4eOcPXXvfiZqa1FX0TmCn1s6cVRfWJCBwk4ZMxmExyK19_Y1MEh9wO_lr15W9JZV6_Wn0EfBCntQDal

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/07/28/photos-medicales-medpics-une-plateforme-mobile-pour-echanger-autour-des-cas-difficiles-_766821

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1285164-je-suis-medecin-conseils-echange-de-photos-twitter-a-revolutionne-mon-metier.html

http://esante.gouv.fr/le-mag-numero-5/les-e-patients-quelle-realite-aujourd-hui

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on Google+1Share on LinkedIn7Email this to someone

Back to top