WEEKLYSANTE /12

28 Septembre 2015 - 05 Octobre 2015

Retour sur les actus e-santé de la semaine

Cette semaine dans le Weeklysanté, on retrouve le Club Digital Santé qui vient de fêter ses 5 ans, focus sur une étude de Kelton Global et mise au point sur la relation entre pharmaciens et mSAnté.

Le Club Digital Santé fête ses 5 ans ! #HCSMEUFR

Cette semaine, le think tank Club Digital Santé a fêté ses 5 ans d’existence !

Qu’est-ce que le Club Digital Santé ?

Il s’agit d’un groupe de réflexion né sur les réseaux sociaux. A l’origine créé par une communauté d’addicts du digital évoluant dans le domaine de la santé, le club fait partie du Think Tank international #hcsmeu (Healthcare Social Media Europe) : le #hcsmeufr en est le chapitre français.

Le Club réunit divers acteurs du monde de la santé. Qu’il s’agisse d’acteurs pharmaceutiques, d’agences, d’éditeurs, de start-ups mais aussi de patients et de médecins, ils ont tous le même but : faire avancer la e-santé en France et à l’international.

Pour l’occasion, le Club Digital Santé a mis en place les portraits robots de certains acteurs de la communauté tels que Rémy Teston, Fabrice Vezin ou Céline Sportisse, que vous pouvez retrouver ici : http://fr.padlet.com/hcsmeufr/clubdigitalsante

Le but principal de cette organisation est de démocratiser l’information et d’encourager les échanges des acteurs clés du domaine de la santé. Ce think Tank est très actif sur Twitter mais organise aussi des rencontres IRL, des partenariats et couvre des sujets tels que la mSanté, le Quantified Self, les Serious Games, l’e-patient, et le concept d’hôpital 2.0.

Un très bon anniversaire à ce Think Tank qui anime et fait progresser le secteur #esanté sans arrêt !

Logo Twitter Retrouvez le Club Digital Santé sur Twitter  : @hcsmeufr

44% des patients américains voudraient pouvoir prendre rendez-vous via Internet

rdv internet médecins

Une étude conduite par Kelton Global a récemment révélé un certain agacement des américains face au manque de services en ligne proposé par les services de santé.

Tout d’abord, l’étude a montré que lorsque les patients se rendent chez leur médecin, il n’est pas rare que celui-ci ne soit pas à jour sur l’historique de santé de son patient ou même encore sur les informations relatives à son assurance.

Il existe un réel manque de communications électroniques malgré les récentes avancées du numérique et le papier est toujours bien d’actualité.

70% des patients interrogés pensent que les médecins qui utilisent des ordinateurs ou des tablettes pendant la consultation sont plus organisés, plus efficaces. Si ceux-ci pouvaient communiquer avec leur médecin via e-mail ou par SMS plutôt que par téléphone, ils se sentiraient plus à l’aise.

Les médecins qui ne font pas l’effort de passer par le numérique risquent de perdre des patients : sur 2 médecins, plus de la moitié des patients choisiraient un médecin qui les laisseraient remplir la paperasse avant la visite, recevoir des résultats de test via internet et surtout, 44% des patients préfèreraient que leur médecin fournisse la possibilité de prendre rendez-vous en ligne.

Baromètre Medappcare : Les pharmaciens face à la mSanté

App mobile santé

La première partie du baromètre Medappcare avait décrypté la relation entre pharmaciens et objets connectés et ce deuxième volet se pose maintenant la question de la mSanté dans la Big Pharma.

59.5% des pharmaciens interrogés pensent que les applications mobiles apportent un bénéfice pour la santé des patients, notamment grâce aux données de santé : beaucoup d’entre eux sont prêts à les utiliser dans le suivi des patients.

De ce baromètre ressort que les pharmaciens ont une bonne opinion générale des applications santé. Cependant, l’une des principales raisons qui font qu’ils ne les recommandent pas forcément est le manque de demande de la part des patients, mais aussi l’existence d’un très grand nombre d’applications dédiées à la santé, qui ne sont pas toujours évaluées : de fait, les pharmaciens ne savent en réalité même pas que recommander à leurs patients.

Découvrez la première partie du baromètre ici : Baromètre Medappcare sur les pharmaciens et les objets connectés

Relisez le #Weeklysanté /11 de la semaine dernière Weeklysanté #11 – 21 au 28 Septembre 2015

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn8Email this to someone

Back to top