WEEKLYSANTE /26

15 février 2016 - 21 février 2016

Retour sur les actus e-santé de la semaine

Dans Weeklysanté n°26, retour sur les événements qui ont ponctué l’actualité de la santé. Concertation sur la Loi Santé, exploits en neurochirurgie du CHU Angers et greffe d’organes en 3D… Tous les sujets qui ont fait le buzz cette semaine, et bien plus !

Des changements fondamentaux dans le système de santé français

La Loi Santé : quels changements ?

Ce 17 février 2016 à Paris, s’est déroulé un débat sur les projets de lois en matière de santé. C’est dans le cadre de la Stratégie Nationale de la Santé (SNS) que le projet a été engagé dès 2014 pour réécrire les textes de lois et rassurer les professionnels de la santé sur leur place dans le système français. Le Ministre a alors proposé en 2015 de passer à des avancées concrètes et d’organiser une concertation entre médecins, spécialistes, cliniques et service public hospitalier pour débattre.
Les projets de loi annoncés se sont tenus sur plusieurs thèmes :

  • Les soins de proximité : désormais pilotés au travers d’ARS par des spécialistes santé sur place plutôt que par l’Etat ;
  • Les liens entre professionnels de la santé : une rénovation du service public hospitalier est engagée ;
  • L’évolution des compétences paramédicales ;
  • Le tiers-payant pour tous d’ici 2017.

Les médecins contre le tiers-payant généralisé

C’est dans ce cadre qu’on a pu noter bon nombre de réactions, notamment sur Twitter. Les syndicats des médecins libéraux se sont montrés réactifs et peu optimistes quant à cette réforme.
Il faut dire que les solutions techniques ne sont pas à leur avantage. Au lieu du « flux unique » de paiement garanti par la Sécurité Sociale, les médecins vont avoir à recouvrer leur dû auprès de 600 régimes complémentaires. Même si les Institutions se veulent rassurantes et mettent en avant la conception d’une plateforme de suivi automatique sur ordinateur, les médecins restent sceptiques. Certains restent fermes : le tiers-payant généralisé ne verra pas le jour.

Sources :

Les attentes des e-patients pour la e-santé de demain

Depuis la publication de l’étude de la DGE (nous en avions parlé la semaine dernière dans le Weeklysanté /25), les acteurs des secteurs de la santé et des nouvelles technologies ont exploré les véritables attentes du e-patient.
La France est en retard en e-santé, le constat est fait. Considéré comme un secteur d’avenir, l’e-santé a malheureusement été souvent freinée par des contraintes juridiques et administratives. Malgré un soutien des pouvoirs publics, elle peine à se développer.
Le débat est lancé : les français sont-ils impliqués par l’e-santé ? Comment les patients et les médecins peuvent établir un dialogue au cœur d’une révolution technologique ? Quelles avancées sont prioritaires ? Quels sont les freins ?
Les journalistes qui ont mené l’enquête mettent en avant un véritable optimisme quant à l’utilisation de l’IoT pour la prévention santé (73%) bien que le coût des objets connectés soit encore un inconvénient majeur (59%). Ce qui est certain pourtant, c’est que le patient français est conscient des enjeux de l’e-santé mais demande également un regard juridique sur la protection de la vie privée (50%).

Le boom des avancées technologiques de la semaine

Des applis mobiles sous les feux de la rampe

Depuis la remise des Trophées de la Santé Mobile 2016, tous les développeurs d’applications mobiles de santé semblent avoir mis un coup d’accélérateur sur leur communication. Cette semaine on a pu notamment voir éclore :

  • SmartOne : Un outil connecté pour surveiller son souffle
  • FirstResponse : Pour suivre sa grossesse avec son smartphone
  • Rififi à Daisy Town : Un serious game sur l’univers de la bande-dessinée Lucky Luke pour les diabétiques

La chirurgie entre de plein fouet dans l’actu e-santé

Ce n’est plus de la science-fiction désormais ! Trois actus e-santé prouvent que nous entrons dans une toute nouvelle ère médicale

Réalité virtuelle et neurochirurgie

Mention spéciale pour le CHU d’Angers qui vient d’opérer un patient atteint d’une tumeur au cerveau grâce à la réalité connectée. Une prouesse et avant-première mondiale, réalisée par le Dr. Menei et son équipe. Le patient a été déclaré en pleine santé. Une victoire française. En savoir plus.

France-Operation-CHUAngers

Une greffe d’organes… avec l’impression en 3D !

Une étape décisive semble avoir été franchie entre la greffe d’organes et la technologie de l’impression 3D. C’est la revue scientifique Nature Biotechnology qui a annoncé que des spécialistes américains auraient réussi à « imprimer » des parties du corps humain puis les avoir greffées avec succès sur des animaux. Impressionnant ! En savoir plus.

3dprintedear_princeton

Des implants solubles pour le cerveau

L’hybridation de l’espèce est pour bientôt ! En tout cas, c’est ce qu’affirment deux étudiants américains qui, pour éviter les opérations d’urgence pour ôter les implants rejetés, ont créé un détecteur de la taille d’un grain de riz qui anticipe les complications. Bonus : il disparaît de lui-même au bout de 4 semaines… En savoir plus.

Relisez le #Weeklysanté /25 de la semaine dernière Weeklysanté 25 – 8/02 au 14/02 2016

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook12Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn9Email this to someone

Back to top