WEEKLYSANTE /50

1er janvier 2017 – 8 janvier 2017 2017

Les actualités de la e-santé

Santé connectée, télésanté, télémédecine, données médicales… Avec Weeklysanté n°50, faites le point chaque semaine sur toutes les tendances de la e-santé.

#CES 2017 : la e-santé française à l’honneur

CES 2017 Las Vegas - E-santé
Le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas a fermé ses portes ce dimanche 8 janvier. Pendant trois jours, le public a pu découvrir les grandes innovations de la high-tech mais surtout, celles de la e-santé. Et dans ce domaine on sent que les entreprises françaises prennent du galon…

Car ce ne sont pas moins de 10 startups membres de France eHealth Tech, une association symbolique de la e-santé dans l’Hexagone, qui se sont retrouvées aux Etats-Unis – dans le Nevada exactement, pour y partager leurs projets. Des initiatives souvent portées par de jeunes entrepreneurs ambitieux, passionnés par les nouvelles technologies.

Quelques membres français de la eHealth Tech présents au CES 2017

Neogia & Kyomed

L’association de ces deux startups n’est pas innocente. Neogia, spécialiste du développement des technologies médicales innovantes de diagnostics et Kyomed, connu pour son expertise en accompagnement clinique grâce à des dispositifs médicaux s’associent afin de mieux faire connaître leur expertise auprès d’un public international.

Rcup

Les semelles connectées Rcup ont deux atouts : veiller sur sa santé et alerter un proche en cas d’urgence. Afin de limiter les troubles musculo-squelettiques, cet assistant virtuel s’emploie à enseigner les bons gestes pour limiter les douleurs et/ou blessures futures.

SimforHealth

En avant la réalité virtuelle ! Grâce au CES 2017, SimforHealth va présenter un cas clinique virtuel d’urgence en pneumologie avec le casque HTC Vive mais également proposer au public américain MedicActiV, sa plateforme de consultation internationale de consultation et diffusion de cas cliniques virtuels.

A lire également : CES 2017 : La santé connectée a aussi sa place

Zoom sur les pratiques numériques des professionnels de santé

Infographie Cessim/Ipsos - Les usages digitaux des professionnels de santé
Le Cessim (Centre d’Etudes Sur les Supports de l’Information Médicale) a publié une infographie de son baromètre annuel sur les usages digitaux des professionnels de santé, en partenariat avec Ipsos.

Les supports digitaux sont de plus en plus plébiscités par le corps médical à en croire l’infographie sur les usages digitaux des professionnels de santé, publié par le Cessim.

Quelques chiffres à retenir

  • 76% des médecins généralistes utilisent quotidiennement Internet dans le cadre de leur activité professionnelle.
  • 95% des médecins généralistes utilisent le web comme source d’information professionnelle.
  • 1 médecin généraliste sur 2 a utilisé au moins une application au cours des 30 derniers jours sur smartphone ou sur tablette.

Découvrir l’infographie Cessim/Ipsos

Quand la Belgique rembourse les applications de santé

Belgique : le remboursement de 24 applis de e-santé dès janvier 2017
La Belgique prend un train d’avance en e-santé en proposant un test d’un semestre durant lequel les applications et objets de santé connectée qui permettent de suivre ou traiter un patient à distance seront remboursés !

Ce sont 24 projets qui ont été sélectionnés en amont par l’Etat Belge. Parmi cette sélection, on y trouve par exemple une appli pour les patients atteints de pathologies cardiovasculaires (Cardio@home), de diabète (Diabetes On The run) ou encore de troubles du sommeil (Sleep Cloud).

Ces 6 mois d’essai représentent une phase de test importante pour l’Etat Belge qui se doit de travailler sur l’encadrement juridique, mais aussi sur la qualité des applis sélectionnées. Ce projet représente un budget de 3,5 millions d’euros. S’il s’avère concluant, d’autres applis pourraient être sélectionnées pour être à leur tour remboursées dès 2018.

A lire également : Une première : 24 applications santé seront remboursées par l’Etat Belge

Relisez le #Weeklysanté précédent : Weeklysanté 49 : 07/12 – 12/12 2016

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn4Email this to someone

Commentaires 2

  • Bonjour,
    L’initiative Belge est intéressante.
    En complément de votre article, on peut ajouter que la Belgique ne fait toutefois pas forcément les choses dans l’ordre, puisqu’il me semble qu’il n’est pas nécessaire , avant 2018, que ces applications obtiennent un label de qualité, à élaborer, et qui concernera, entre autres, la validité scientifique, la protection des données ou la compatibilité avec les systèmes informatiques existants.
    Notons qu’en France, la HAS (Haute Autorité de Santé a publié un Référentiel sur les applications et les objets connectés en santé (Mobile Health ou mHealth), contenant 101 règles de bonne pratique ( une synthèse est disponible ici: http://www.abaq-conseil.fr/actualites-cabinet-conseil-abaq-lyon/236-referentiel-bonnes-pratiques-applications-sante.html ).
    Bonne journée
  • Lucie, merci beaucoup pour votre commentaire !
Back to top