WEEKLYSANTE /54

21 février 2017 – 28 février 2017

Les actualités de l’e-santé

Santé connectée, télésanté, télémédecine, données médicales… Avec Weeklysanté n°54, faites le point sur toutes les actualités de la e-santé de la semaine.

Les pépites e-santé du CES 2017

C’était début janvier (du 5 au 8 pour être précis) que de nombreuses start-ups ont proposé leurs innovations au grand public. Parmi ces innovations, on y retrouve de nombreuses applications de e-santé. Zoom sur les objets de santé connectée qui vont venir révolutionner notre quotidien en 2017 !

Motiv : l’anneau fitness

Dans la panoplie des bracelets connectés, vous n’aviez pas encore trouvé votre bonheur. Ce sera bientôt chose faite grâce à Motiv, une bague dédiée aux amoureux du fitness. Avec ses à peine 8 millimètres, cet anneau connecté va vous permettre de calculer le nombre de mouvements que vous effectuez de façon dynamique (c’est-à-dire qu’on est dispensé du calcul des pas du quotidien).
Un tracker de fitness qui a bien des atouts (résistant à l’eau, autonomie de 5 jours…) pour séduire ceux qui hésitaient encore à sauter le pas.

Anneau fitness Motiv - blog Calendovia

Découvrir Motiv (disponible au printemps 2017).

K’Track Glucose : fini les piqûres !

Le traitement contre le diabète est une véritable contrainte, et cela, nous sommes certains de ne pas vous l’apprendre ! C’est la start-up PKVitality qui s’est concentrée sur les technologies pour alléger le poids de la maladie. Grâce à une smartwatch, il sera désormais possible aux patients atteints de diabète d’évaluer leur niveau de glucose en moins d’une minute.

K'Track Glucose - blog Calendovia

En savoir plus sur K’Track Glucose (disponible à partir de 2018).

Sensoria Primus : ça va filer droit !

Courir, marcher… Autant d’activités sportives qui paraissent pourtant simples. Néanmoins, Sensoria Primus de Vivobarefoot va plus loin avec sa paire de baskets Bluetooth. Cette dernière permet de faire remonter les informations signalées par le capteur de pression pour permettre au porteur d’ajuster leur posture et améliorer leurs efforts.

Sensoria Primus - blog Calendovia

Chausser les Sensoria Primus (disponible fin 2017).

Le cabinet médical du futur est là

Quand un ancien de Google s’inspire des Apple Stores

La Silicon Valley s’emploie depuis quelques années à révolutionner notre quotidien : AirBnb, Uber, Tesla… Bientôt au tour des cabinets médicaux ?

Adrian Aoun, un entrepreneur talentueux connu pour les kiosques urbains Sidewalk Labs de Google, vient aujourd’hui de créer la start-up Forward. Avec pour ambition de réinventer l’accès aux soins, Adrian Aoun souhaite également mettre la data au cœur de la relation patient-médecin.

« Imaginez un cabinet de docteur qui fasse penser à un Apple Store, explique -t-il. Mais un Apple Store qui s’améliorerait grâce aux données recueillies »

Forward : le docteur de demain ?

La jeune start-up a conçu un cabinet lumineux et épuré où l’on saisit le but de sa visite dès l’entrée, sur une table en bois où des iPads sont incrustés. Après avoir passé un scanner qui recueille vos données métaboliques de base, vous pouvez désormais passer face au médecin qui, données à l’appui, pourra énoncer son diagnostic.

Un concept futuriste mais aussi restrictif car il s’adresse pour le moment à une patientèle très aisée (149 dollars mensuels pour accéder à ce cabinet connecté en illimité). Une somme qui ne sera pas prise en charge par la sécurité sociale américaine ou par les assurances

Forward le cabinet médical du futur - blog Calendovia

Un premier cabinet a d’ores et déjà ouvert ses portes à San Francisco et attend les 10.000 patients prévus par Forward pour lancer le concept dans d’autres villes des Etats-Unis.

Découvrir les première images du cabinet Forward.

La réalité virtuelle contre la schizophrénie

« La schizophrénie est un trouble mental, causé par des facteurs génétiques et environnementaux, et caractérisé par un comportement social anormal et l’incapacité à comprendre ce qui est réel. La schizophrénie affecte environ une personne sur cent dans le monde. »

Voir la maladie sous un autre angle

Jeu vidéo, réalité virtuelle et médecine font bon ménage en psychiatrie. Grâce à une nouvelle association d’objets de santé connectée, les patients atteints de schizophrénie vont pouvoir obtenir un diagnostic plus précis et personnalisé de leur maladie.

A l’aide d’une image en trois dimensions, le patient doit interagir sous forme d’un test miroir. Ce dernier permet de repérer les premiers symptômes de la schizophrénie via l’analyse de troubles comportementaux communs.

Après une phase d’essais réalisés à l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni, les patients obtiendraient des résultats proches des méthodes les plus établies telles que des entrevues cliniques ou des tests de neuro-imagerie.

Un bel espoir dans la recherche pour démêler les biomarqueurs socio-moteurs dans la schizophrénie.

Relisez le #Weeklysanté précédent : Weeklysanté 53 – 01/02 – 06/02 2017

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook4Tweet about this on TwitterShare on Google+1Share on LinkedIn5Email this to someone

Back to top