WEEKLYSANTE /14

12 Octobre 2015 - 19 Octobre 2015

Retour sur les actus e-santé de la semaine

Cette semaine dans le Weeklysanté, lancement du challenge E-pocrate, retour sur le rapport CNNum rendu la semaine dernière et découverte de l’alliance eHealth France.

Lancement du challenge E-pocrate

Le challenge E-pocrate, lancé le 15 Octobre, rassemble des experts des domaines de la santé et e-santé.

Il met en relation des étudiants, des professionnels de santé, des grandes institutions et des entreprises dans le but de développer des projets qui visent à réinventer la relation médecin-patient : développeurs, ingénieurs, communicants seront de la partie pour faire émerger des solutions répondant aux difficultés actuelles rencontrées par notre système de soins.

Les thèmes abordés sont les suivants :

  • Les systèmes d’information de partage et de santé
  • La télémédecine
  • La formation des professionnels de santé
  • L’accompagnement et la formation des patients

C’est Agorize qui a lancé ce projet, dans la lignée des hackathons. Le challenge ne durera pas seulement un week-end, mais 3 mois, pendant lesquels les participants pourront utiliser la plateforme Studyka, participer à différents ateliers.
A l’issue de ce concours, des pitchs sont prévus et la finale se déroulera lors des Trophées de la Santé Mobile 2016 en février.

Remise du rapport du CNNum

Mardi dernier, le CNNum a remis à Marisol Touraine son rapport « la santé, bien commun de la société numérique ».

Voici un résumé des propositions abordées.

  • Il faut favoriser la création d’un écosystème européen de l’e-santé : il est nécessaire d’établir une vraie harmonisation entre les différentes autorités de santé européennes.
  • Pour développer l’innovation et la recherche dans la e-santé, il faut promouvoir l’open access. Des plateformes communes de travail doivent être développées pour permettre aux chercheurs d’avancer dans leurs recherches grâce à des articles qui y seront publiées.
  • Il faut également tabler sur l’ouverture des données médicales et administratives pour faire avancer la recherche, tout en protégeant les droits des individus et leur anonymat.
  • La structure souhaite aussi un réel engagement en faveur du développement de la télémédecine pour améliorer la prise en charge des patients notamment dans les déserts médicaux.

Pour simplifier, le CNNum recommande d’ouvrir les données de santé pour améliorer la recherche mais aussi pour permettre un empowerment du patient.

De plus, l’accompagnement des professionnels de soin mais aussi des patients à l’apprentissage du numérique est nécessaire pour le bon développement de la e-santé.

Retrouvez la totalité du rapport ici : http://www.cnnumerique.fr/wp-content/uploads/2015/07/CNNum_Rapport-Sante%CC%81-bien-commun-de-la-soci%C3%A9t%C3%A9-num%C3%A9rique.pdf

Création d’eHealth France

Alliance eHealth France

Plusieurs fournisseurs de solutions e-santé ont créé une alliance pour développer la santé numérique à la française : la Fédération Française des éditeurs d’informatique médicale et paramédicale ambulatoire (FEIMA), les entreprises du médicaments (LEEM), les entreprises des systèmes d’information sanitaires et sociaux (LESISS), le Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (SNITEM), le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique, des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies (SYNTEC numérique) se sont alliés.

L’objectif de ce protocole d’accord est de développer la possibilité de ces organisations de parler d’une même voix sur des sujets d’intérêt commun.

Ils pourront ainsi avoir plus de poids tous ensemble sur ce marché de l’e-santé qui est estimé à environ 3 milliards d’euros et comporte 30 000 emplois.

Relisez le #Weeklysanté /13 de la semaine dernière Weeklysanté #13 – 05/10 au 12/10 2015

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook1Tweet about this on TwitterShare on Google+1Share on LinkedIn2Email this to someone

Back to top