WEEKLYSANTE /36

6 juin 2016 – 12 juin 2016

Les actualités de l’e-santé

Cette semaine, dans le Weeklysanté n°36, retrouvez toutes les actualités de la e-santé : Forum France Santé 2017 et création de l’Agence du Numérique Française…

Forum France Santé 2017

Forum France Santé 2017 - Blog Calendovia

Le 8 juin dernier se sont réunis tous les grands acteurs de la e-santé autour d’une réflexion sur l’avenir de la santé. Plusieurs partenaires, tels que Renaissance Numérique, Imaginons la santé, Ipsos ou encore la FHF (Fédération Hospitalière Française), sont à l’origine de cette initiative destinée à recentrer le débat des présidentielles 2017 autour de la santé.

En effet, le sondage Ipsos organisé à l’occasion de ce colloque exceptionnel, affirme que 84% des personnes interrogées aimeraient que les questions à propos de notre système de santé occupent une place plus importante dans le débat 2017. Par ailleurs, 45% d’entre elles sont favorables à une réforme urgente, à mettre en place dès le prochain mandat.

Durant cette matinée, plusieurs tables rondes ont été l’occasion d’aborder les thématiques phares de la santé de demain, à savoir :

  • La simplification de l’accès aux soins des français
  • L’amélioration de la qualité de prise en charge des patients
  • L’approfondissement du travail autour des nouvelles technologies pour favoriser les idées neuves
  • L’implication des citoyens pour retarder l’arrivée de la maladie

En savoir plus :

Sondage Ipsos : L’appel des français aux candidats de la présidentielle

Sondage Ipsos sur les attentes des français pour le système de santé en 2017 - Blog Calendovia

A l’occasion du Forum France Santé 2017, qui s’est déroulé le 8 juin dernier, le Think Tank Imaginons la santé et Ipsos ont publié un sondage sur les attentes des français. Selon cette étude, 4 grands points importants sont à noter :

Les questions de santé n’occupent pas une place suffisante dans le débat de 2017

L’étude Ipsos nous apprend que plus d’1 Français sur 2 estime que leurs enfants seront moins bien soignés qu’eux-mêmes dans les 10 prochaines années (55%). Une grande majorité d’entre eux se montre très pessimiste quant à la situation du sytème de santé et l’accès au soins. En cause, la désertification médicale (89%), les délais de prise de rendez-vous chez les spécialistes (86%), ou encore la qualité des soins hospitaliers (44%). En conséquence, les plus pessimistes entrevoient le déremboursement de nombreux traitements et actes de santé (93%) voire une diminution de l’espérance de vie (48%). De ce fait, les Français aimeraient entendre les candidats à la présidentielle s’exprimer davantage sur la santé dans le débat de 2017.

L’urgence de la modernisation du système de soins

La grande majorité des patients interrogés est insatisfaite des délais pour obtenir un rendez-vous médical (59% pour un spécialiste, 54% à l’hôpital). L’accessibilité aux professionnels de santé est ressentie comme dégradée depuis 5 ans (69% pour consulter un spécialiste, 63% pour consulter un MG le soir ou le weekend).

Innovation : la solution pour simplifier le système de soins

Les Français sont de plus en plus ouverts à l’innovation en santé. Ils se montrent d’ailleurs favorables au partage de leurs données médicales pour mieux faire avancer la recherche (73%) ou privilégier l’accès à la télémédecine (73%). Ils se montrent favorables à la délégation de certains actes médicaux simples pour désengorger les cabinets médicaux (77% par les infimiers, 63% par les opticiens, 55% par les pharmaciens).

Favoriser la e-santé pour accompagner les patients

Près d’1 Français sur 2 est prêt à utiliser des applications de e-santé pour permettre la collecte à distance et l’interprétation des données santé par le médecin traitant (64%) ou encore pour améliorer l’observance des traitements (52%). Les nouvelles technologies et les données numériques sont vues par les Français comme un facteur d’amélioration de la sécurité des soins, et les outils de e-santé comme un facteur d’amélioration de la prise en charge des patients.

En savoir plus :

L’agence du Numérique Française

Axelle Lemaire et l'Agence du numérique - Blog Calendovia

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au Numérique, a lancé officiellement le 7 juin 2016 l’Agence du numérique. Chargée de regrouper les missions de l’Etat dans l’accompagnement de la transition numérique, cette structure d’une quarantaine de personnes regroupe :

  • La French Tech : pour le soutien des startups françaises
  • Le Plan très haut débit : avec pour objectif de couvrir tout le territoire en très haut débit d’ici 2022
  • La mission Société Numérique : dont le but est d’« accélérer l’appropriation du numérique par l’ensemble de la population »

L’objectif est de « créer des liens et des étincelles entre des gens qui ne se connaissaient pas assez pour créer des énergies nouvelles » a déclaré Antoine Darodes, le directeur de la nouvelle entité. L’Agence du numérique sera le pont entre les écosystèmes numériques, les collectivités locales et le gouvernement.

Cette initiative gouvernementale est un point positif, notamment concernant les questions de santé. Elle pourrait permettre le développement des outils numériques pour les médecins, pharmaciens, hôpitaux et patients au coeur d’une réforme de notre système de santé.

En savoir plus :

Relisez le #Weeklysanté précédent : Weeklysanté 35 – 30/05 – 05/06 2016

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook4Tweet about this on TwitterShare on Google+1Share on LinkedIn7Email this to someone

Back to top