WEEKLYSANTE /51

9 janvier 2017 – 16 janvier 2017 2017

Les actualités de la e-santé

Santé connectée, télésanté, télémédecine, données médicales… Avec Weeklysanté n°51, faites le point chaque semaine sur toutes les tendances de la e-santé.

Seniors : la retraite sera 2.0

lassuranceretraite.fr : un projet annoncé pour 2019

lassuranceretraite.fr

Les futurs retraités pourront prochainement effectuer l’ensemble de leurs démarches en ligne, depuis un site dédié.

D’ici 2019, les futurs retraités appartenant au régime général (soit près de 700 000 personnes par an) pourront faire une demande de retraite en ligne. Ce site a pour objectif de simplifier toutes les démarches administratives des Français en simplifiant le système lui-même. Et lorsque les démarches deviennent plus simples, elles sont également plus rapides et plus claires. Marisol Touraine souhaite par ce biais renforcer la confiance des Français en leur système de santé.

A compter du 1er janvier 2019, les nouveaux retraités pourront formuler leur demande en ligne via un site dédié. Les assurés du régime général ayant atteint l’âge légal de départ à la retraite peuvent s’inscrire dès aujourd’hui et fournir les documents nécessaires par voie dématérialisée.

e-Santé rime-t-elle avec économies ?

La Sécurité sociale mise sur la e-santé pour faire des économies

La haute technologie en santé

La e-santé n’englobe pas seulement des objets de santé connectée, parfois considérés comme des gadgets, mais regroupe également les hautes technologies principalement liées au domaine chirurgical. Impression 3D de prothèses et d’os artificiels, implants dentaires, prothèses auditives… La technologie imite désormais parfaitement le corps humain grâce au phosphate de calcium, un matériau naturellement présent dans le squelette.

Des technologies pour élargir le panel des possibilités

Les innovations de e-santé bénéficient d’une aura plus que positive à l’égard des autorités de santé. Notamment le marché de la télésanté qui représente plus de 300 millions d’Euros à lui seul, et qui permet entre autre de combler les failles d’un système de santé en pleine mutation avec la diminution sensible des places disponibles dans les hôpitaux et l’agrandissement des déserts médicaux.

Ces technologies permettent de gérer le vieillissement de la population par la surveillance des patients atteints de maladies chroniques telles que le diabète ou les troubles cardio-vasculaires.

Les 3 applis de la semaine

La sélection m-santé de 20minutes.fr

Citizen Doc

Application mobile de santé Citizendoc

Marre des consultations inutiles ? Consultez Citizen Doc avant de nommer maladie les petits bobos qui peuvent être traités sans médecin. Posez votre question, évaluez vos symptômes et suivez les conseils donnés par les médecins avant de prendre votre rendez-vous.

My Hospi Friend

Facebook, Twitter, LinkedIn… Vous manquez d’un vrai réseau social à l’hôpital ? C’est le rôle de My Hospi Friend qui met en relation les personnes hospitalisées entre elles. Un bon moyen d’engager la conversation avec d’autres patients atteints de la même pathologie.

e-fitback

Angoissé après votre opération ? C’est à ça que sert e-fitback. En plus de simplifier les démarches administratives, l’application suit vos statistiques de santé pour alerter les soignants en cas de problème.

Relisez le #Weeklysanté précédent : Weeklysanté 50 : 01/12 – 08/12 2016

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook6Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn2Email this to someone

Back to top