WEEKLYSANTE /45

1 novembre 2016 – 8 novembre 2016

Les actualités de l’e-santé

Avec Weeklysanté n°45, faites le point sur toutes les actualités de la e-santé de la semaine.

Numérique en santé : quelles grandes avancées ?

Montpellier Jeudi 17 novembre Médecins connectés

Que l’on parle d’applications mobiles, d’objets connectés, d’outils de télémédecine ou encore d’intelligence artificielle, les progrès de la technologie en santé ne cessent de croître. Face à l’importance du numérique, où en sont les professionnels de santé ? Cette thématique sera abordée jeudi 17 novembre durant l’évènement « Médecine 3.0 : médecin d’aujourd’hui, médecins connectés ? » au CHU Arnaud de Villeneuve à Montpellier.

Pour s’inscrire, il suffit de se connecter sur le site de la fondation Université de Montpellier.

Après une conférence sur le rôle des systèmes experts dans la pratique médicale, un concours de création de start-up sera organisé par la Faculté de Médecine de Montpellier-Nimes et Eric Couhet, médecin généraliste prendra la parole.

L’inscription est gratuite mais obligatoire afin d’assister à toutes les conférences.

Les objets connectés, pas vraiment surveillés

IoT objets de santé connectée smartphone Internet Data

Le marché est émergent, mais les perspectives d’avenir sont plus qu’encourageantes pour les objets connectés. Face à l’inquiétude des Français concernant la sécurité de leurs données, mais aussi au déploiement rapide de ces nouvelles technologies, l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) s’est exprimé au travers d’un livre blanc qui prône… l’autorégulation.

Une mesure pour le moins minimale lorsqu’on regarde l’essor gigantesque promis au secteur. Le gendarme des télécoms ne donne aucune règle mais propose quelques directions à suivre.

C’est une révolution, mais qui en est à ses balbutiements. L’essentiel pour l’instant, c’est d’abord de comprendre les enjeux, notamment au contact des acteurs du secteur, et de faciliter le mouvement, explique Sébastien Soriano, le président de l’Arcep. Nous souhaitons bâtir un Etat plate-forme pour faciliter l’auto-organisation, pour créer la confiance. Mais nous ne sommes pas là pour contraindre. »

En conservant un jeu concurrentiel « ouvert » auprès d’un marché en pleine expansion, certaines questions restent en suspens notamment au niveau de la saturation des réseaux, de leur sécurité mais aussi de la bonne gestion des données face au piratage.

Médecine 3.0 : science guidée par les données

Données médicales génétique Michael Snyder conférence

Michael Snyder, directeur du Département de la faculté de médecine de l’université Stanford, n’a qu’un objectif : personnaliser la médecine. Ce généticien a présenté sa vision du « big data de la santé » lors d’un colloque ce 8 novembre à Genève.

A l’aide de ces travaux, Michael Snyder aimerait améliorer les performances de mesure de la santé chez l’individu. Que l’on parle d’ADN, de système immunitaire ou de protéines… Ce généticien américain est un visionnaire qui ose une vision avant-gardiste et futuriste de la médecine.

Il faut dire qu’en e-santé, les données ne cessent d’affluer grâce à une innovation constante. 46% des professionnels du secteur pensent que l’afflux des données aura plus d’impact sur la médecine que l’intelligence artificielle d’ici 2017. L’adoption controversée des objets de santé connectée (IoT) joue également son rôle bien que leur avenir soit vu de façon plutôt mitigée par les professionnels de santé.

Au travers de ces évolutions bien dessinées, Michael Snyder abordera le rôle de ces données de santé pour l’avenir de la médecine.

Relisez le #Weeklysanté précédent : Weeklysanté 44 – 11/10 – 17/10 2016

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !Share on Facebook5Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn3Email this to someone

Back to top